Mihret Kebede

Pratique d’art collectif dans l’espace public

Courte allocution prononcée à la conférence FUTURE MEMORIES à Addis-Abeba, le 18 septembre 2014.

Dans son allocution, Mihret Kebede présente « Wax and Gold » (« cire et or »), un projet conçu avec l’artiste Robel Temesgen sur le thème de la liberté d’expression et de la censure, présenté entre autre au Nesta Art Village à Addis-Abeba et financé par la Fondation Prince Claus en 2013. Mihret est membre du village fondé en 2008 par 11 artistes locaux. Voir également http://www.netsaartvillage.org.
Son travail « Slow Marathon » – un projet en évolution commencé en 2012 et ponctué d’évènements notables à Addis-Abeba, Aberdeen, Amsterdam et ailleurs, avec plus de 500 participants du monde entier – est basé sur l’échange de lacets de chaussure et le don de temps et de kilomètres. Il adresse un regard critique sur le secteur de la course à pied et les obstacles à la mobilité dans notre monde, en mettant à l’épreuve les cartes existantes tout comme les distances géographiques et symboliques entre les hommes et les pays.
Mihret Kebede, artiste, fondatrice et directrice du Netsa Art Village, un collectif d’artistes à Addis-Abeba. Elle a bénéficié de plusieurs bourses d’artistes en résidence, notamment de la fondation Thami Mnyele (2012) et du Deveron Arts, Huntly, en Ecosse (2012). Parmi ses projets récents, citons « Slow Marathon » au symposium Walk Sans Frontières (2012) portant sur l’art, la marche et les frontières ainsi qu’un projet d’art performatif pour la cérémonie annuelle de remise des prix de la Fondation Prince Claus à Amsterdam (2012). Elle a été co-organisatrice des ateliers et de l’exposition « Wax and Gold » à Addis-Abeba (2013). Mihret est membre fondateur du Tobiya Poetic Jazz Group, ses lectures de poèmes sont regroupées dans le DVD Tobiya Poetry & Jazz Vol. 1.

Go back